Publié par : ticinfos | juin 17, 2008

Les TIC dans l’administration publique : Qu’en est-il des administrations des pays du Sud !

 

 

Partout, les technologies de l’information et de la communication (TIC) sont présentées comme des outils destinés à réaliser des objectifs majeurs tels que  favoriser la communication et la gestion démocratique de l’information  au profit de tous. Leur utilisation dans l’administration publique est sensée améliorer son fonctionnement interne ainsi que  sa relation avec les différents usagers (citoyens, entreprises, société civile …).

Dans ce sens, le recours aux TIC s’inscrit dans la problématique générale de la réforme et de la modernisation des Etats.

En effet, reformer l’administration publique passe, de nos jours, nécessairement par l’usage des TIC, qui sont des outils efficaces de restructuration des méthodes et de simplification des procédures au bénéfice des agents et des usagers. Autant de techniques visant à réaliser des objectifs d’efficacité et d’efficience, tels que permettre aux agents publics de travailler dans de bonnes conditions et d’accroître leur rendement, et aux différents usagers de bénéficier de multiples services de qualité dans le cadre d’une véritable administration de proximité.

Bien que, confrontés à des problèmes de base comme l’accès à l’énergie et aux soins de santé primaire, la formation initiale et l’alimentation…, les pays en voie de développement (PVD), imitant le modèle des pays développés, s’efforcent d’élaborer des stratégies pour l’ « accès à la société de l’information ». Celle ci constituant la version technologique de la mondialisation. Il s’agit selon Daniel Bell d’une société fondée sur la connaissance où les services deviendront  « la structure centrale de la nouvelle économie et d’une société s’appuyant sur l’information…».

 

Dans ce contexte, les pays en voie de développement dont la « fracture numérique » venant s’additionner aux fractures économiques, sociales et culturelles, vont importer des politiques et ingénieries conçues à l’origine pour des pays industrialisés.

 

La question est de savoir si ces ingénieries peuvent s’adapter aux pays du Sud, stimuler la croissance et la productivité dans cette partie du monde,  et y accélérer le développement économique, social et administratif, particulièrement en administration électronique?

 

Par: I. Wafaâ. Etudiante en sciences de l’information. Cycle supérieur. ESI. Maroc

 

About these ads

Responses

  1. merci beaucouppour cette introduction j’aimerai bien vous contacter pour discuté sur ce domaine a&insi sur l’e gouvernance en generale


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: